fbpx
Partage des meilleures pratiques en matière d'implants dentaires

Bonnes pratiques

Rendez la valeur de votre traitement plus tangible

PrévisibilitéDuréeEsthétiqueServiceSuccès

Les bonnes pratiques liées à la réalisation des objectifs du traitement. Par exemple, les facteurs qui influencent la qualité du diagnostique, de la planification et de l'exécution du traitement.

Les bonnes pratiques liées à l'optimisation du temps de traitement et à la flexibilité. Par exemple, les facteurs qui influencent la disponibilité, l'infrastructure et les ressources.

Les meilleures pratiques liées à l'apparence de la restauration, par exemple en ce qui concerne la prothèse provisoire, la restauration finale, les tissus mous et les contours du visage.

Les meilleures pratiques liées à la valeur ajoutée du service au patient. Par exemple, les facteurs qui influencent les installations, l'accessibilité, la communication, la coordination et le choix du traitement.

Les bonnes pratiques liées aux performances à long terme du système implantaire. Par exemple, les facteurs qui influencent les mesures préventives, l'atténuation des risques et l'assurance qualité.

Qu'est-ce qui influence la qualité de traitement?

“Les Bonnes Pratiques": L'objectif est d'identifier les bonnes pratiques qui rendent la valeur du traitement implantaire plus tangible pour les patients. Ces facteurs vous aident à évaluer la valeur perçue du traitement par les patients. En retour, la compréhension de la valeur de vos services vous permet de capitaliser sur vos forces, de remédier à vos faiblesses et, en fin de compte, d'accroître la satisfaction des patients.

Meilleures pratiques pour une approche centrée sur le patient

Pourquoi une approche collaborative internationale?

Quatre défis expliquent la raison pour laquelle Teeth4all adopte une approche internationale indépendante et collaborative pour définir des indicateurs précoces qui conditionnent la qualité de traitements. Notre service se met dans la position du patient qui doit évaluer un service dentaires avant d'accepter son offre de traitement.

Le premier défi est d'identifier les bonnes pratiques qui peuvent aider les patients (et les dentistes) à évaluer la qualité du résultat. Pour être mesurables, ces indicateurs doivent être spécifiques et aussi factuels que possible. Par exemple, au lieu de parler de façon générale des compétences d'un dentiste, un facteur peut être le protocole chirurgical (avancé) utilisé sur le patient.

les défis pour le meilleur traitement d'implant dentaire

Le deuxième défi est de couvrir une multitude de facteurs. La qualité du traitement dépend des compétences du chirurgien, de la compétence du prosthodontiste, de la technologie et des produits utilisés, du protocole de dépistage du patient, de l'observance du patient, de la coordination de l'équipe, des compétences de l'équipe élargie, etc. Compte tenu du nombre de critères d'évaluation, ces facteurs sont regroupés en cinq catégories : Service, Prévisibilité, Succès, Esthétique et Durée.

Le troisième défi est que la qualité est un concept subjectif qui dépend des attentes du patient et de la capacité du dentiste à les saisir. Pour répondre aux attentes d'un patient, les deux parties doivent s'entendre sur un langage commun pour définir les attentes liées au résultat du traitement. L'utilisation des cinq catégories de Teeth4all permet de simplifier et d'obtenir un consensus sur le type de résultat à viser. Lorsque les patients ont des attentes irréalistes, par exemple être traité en moins de trois mois, la discussion avec leur dentiste doit porter sur la compréhension des raisons et des options permettant de raccourcir la durée du traitement.

Le quatrième défi est que les normes de qualité des traitements implantaires ne sont pas universelles. Actuellement, le consensus sur les règles d'or à appliquer pour assurer la réussite d'un traitement implantaire est limité. Cela s'explique en partie par le nombre restreint d'associations dentaires dans le monde et par l'influence des fabricants d'implants qui font pression pour obtenir leurs propres protocoles. Les organismes publics, comme les universités, investissent de plus en plus dans la recherche indépendante des marques et adoptent le point de vue du patient.

Le dernier défi est que, comme pour tout service, la véritable qualité d'un traitement par implant dentaire ne peut être évaluée qu'une fois terminé. L'identification des indicateurs précoces qui contribuent à garantir le niveau de qualité du traitement à venir nécessite une approche pluridisciplinaire, des éléments fondés sur des preuves, ainsi qu'un large examen des normes par la communauté.


Merci.Votre contribution permet d'améliorer l'éducation des patients, d'accroître la robustesse de notre outil d'audit et de parvenir à un consensus international sur les indicateurs précoces objectifs de la meilleure qualité de traitement des implants dentaires.


* : Ces critères ne remplacent pas les normes cliniques nationales et/ou internationales en matière de dentisterie implantaire (par exemple, FGDP, AAID), mais visent à traduire ces normes professionnelles en critères pertinents/compréhensibles pour le patient afin de sélectionner un fournisseur de qualité.

fr_FRFrançais